L'Echo des anges n° 184 - DEVENIR UN SAINT PRÊTRE !

Gaudete !


Soyez dans la joie !

 

Promenade en Bavière
27 juin 2009 - Cinq Ordinations Sacerdotales





« Si nous n’avions pas le sacrement de l’Ordre, nous n’aurions pas Notre-Seigneur.

Qui est-ce qui l’a mis là, dans le tabernacle ? Le prêtre.

Qui est-ce qui a reçu notre âme à son entrée dans la vie ? Le prêtre.

Qui la nourrit pour lui donner la force de faire son pèlerinage ? Le prêtre.

Qui la préparera à paraître devant Dieu, en lavant cette âme pour la dernière fois dans le sang de Jésus-Christ ? Le prêtre, toujours le prêtre.

Et si cette âme vient à mourir [à cause du péché], qui la ressuscitera, qui lui rendra le calme et la paix ? Encore le prêtre…

Après Dieu, le prêtre c’est tout… Le prêtre ne se comprendra bien que dans le ciel » .


Saint Curé d'Ars




« Oh ! que le prêtre est quelque chose de grand ! s’il se comprenait, il mourrait… Dieu lui obéit : il dit deux mots et Notre Seigneur descend du ciel à sa voix et se renferme dans une petite hostie… »


Saint Curé d'Ars



« Si l’on comprenait bien le prêtre sur la terre, on mourrait non de frayeur, mais d’amour … Sans le prêtre, la mort et la passion de Notre-Seigneur ne serviraient de rien… C’est le prêtre qui continue l’œuvre de Rédemption, sur la terre… A quoi servirait une maison remplie d’or, si vous n’aviez personne pour ouvrir la porte ? Le prêtre a la clef des trésors célestes : c’est lui qui ouvre la porte ; il est l’économe du bon Dieu, l’administrateur de ses biens…. Laissez une paroisse vingt ans sans prêtre : on y adorera les bêtes… Le prêtre n’est pas prêtre pour lui… il l'est pour vous ».


Saint Curé d'Ars

Que de ferveur, que de joie, que d'émotion, cher abbé Louis-Dominique...

Quelle fierté pour notre fille Aude d'être votre petite marraine de Sacerdoce...

Assister à votre ordination est la récompense de ces cinq années de prières fidèles ,à vos intentions et pour votre chemin vers le sacerdoce...

Que de larmes jaillissant de nos yeux au cours de cette magnifique cérémonie où vous êtes devenu Prêtre pour l'Eternité ... Des larmes de joie, des larmes d'émotion...

Que de symboles devant nos yeux, nous faisant mieux approcher le Sacrement de l'Ordre et ainsi mieux l'aimer...

Quel cadeau vous nous avez offert au lendemain de votre ordination ! Une si belle première messe... gravée dans notre coeur ! Merci infiniment...

Beaucoup de souvenirs marqués dans nos mémoires et dans nos coeurs.

Un souvenir parmi beaucoup d'autres, peut-être ressenti plus fortement pour une maman...


L'Evêque, après avoir trempé son pouce dans l'Huile des Catéchumènes, a tracé une croix à l'intérieur de vos deux mains placées côte à côte ; puis, il a étendu l'Huile sainte sur la paume de chacune de vos mains, en priant Notre-Seigneur de les consacrer et de les sanctifier par cette onction.

Puis, l''Evêque a fermé et joint vos deux mains consacrées, qui, ensuite ont été attachées ensemble par un linge blanc, la main droite placée à plat sur la main gauche.


Comment oublier ce si bel instant, où votre maman est venue s'agenouiller devant vous afin de délier vos mains, ... et ainsi faire définitivement don de son cher fils au Bon Dieu devenu son ministre !

Elle gardera précieusement ce linge blanc... A l'heure où elle quittera cette terre,  vous, son fils prêtre, lui joindrez alors ses deux mains avec ce linge...

Symbole magnifique tellement révélateur...

Diffile à cet instant précis de retenir ses larmes... et de ne pas penser à toutes ces mères qui depuis deux mille ans offrent ainsi leur(s) fils, prêtre(s) de l'Amour du Coeur de Jésus pour l'Eternité !



Mais nous n'en dirons pas plus... (nous vous l'avons promis !) sur ces belles journées si intenses vécues à vos côtés et avec votre chère famille...

Nul doute que votre sainte petite soeur ait été dans la liesse au Ciel  et que ce fut la fête au Paradis !

Nous continuerons de prier pour vous, cher ami,  et contribuer ainsi à votre voeux le plus cher  :

Devenir un saint prêtre !
 
 
Gaudete !

Soyez dans la joie !



Petit reportage vidéo !